Les méthodes de séchage du bois du réseau ONF Energie Bois

Séchage du bois

Le bois énergie est aujourd’hui la 1ère source d’énergie renouvelable en France, devant l’éolien et l’énergie solaire. Le réseau ONF Energie Bois traduit l’engagement de l’ONF dans une démarche globale de valorisation de la biomasse forestière, en réunissant des acteurs dans une démarche et des valeurs communes autour du bois énergie. Ces producteurs apportent leur savoir-faire, issu d’une solide expérience.

Au travers d’entreprises réparties sur le territoire national, le réseau ONF Energie Bois a fait le choix de développer une liste de 7 engagements qui reflètent sa volonté de proposer à ses clients un produit bois bûche répondant à leurs besoins et respectueux de l’environnement.

Parmi ces engagement figure le taux d’humidité du bois bûche ONF Energie Bois indiqué sur la facture remise aux clients. Son contrôle régulier vous garantit que le bois qui vous est livré est sec et prêt à l’emploi (inférieur à 23% d’humidité). Pour profiter au mieux des possibilités calorifiques du bois de chauffage, il est impératif de consommer un bois dont le taux d’humidité est inférieur à 23%. Un bois humide brûle de manière incomplète et génère une hausse des émissions de particules fines et un encrassage des conduits, ainsi qu’une baisse significative du rendement de votre appareil de chauffage.

Estimez vos besoins en bois de chauffage avec notre estimateur.

LE SÉCHAGE NATUREL DU BOIS DE CHAUFFAGE

Le bois sèche au contact de l’air. La qualité et la vitesse de séchage du bois dépendent de plusieurs paramètres : le niveau d’humidité de l’air – le bois séchera d’autant plus vite que l’air est sec, la ventilation – une zone de stockage très aérée permettra d’évacuer l’humidité par le renouvellement de l’air ambiant – et la surface d’échange entre le bois et l’air – une bûche de fort diamètre séchera beaucoup plus lentement que la même bûche fendue en quatre !

Dans de bonnes conditions de stockage, il faut compter minimum un an pour passer d’un stade de bois vert (environ 50% d’humidité) à un bois sec inférieur à 23% d’humidité. Cela requiert de grandes surfaces de stockage, de la patience et immobilise de la trésorerie ! Il est donc illusoire de croire qu’un bois stocké par exemple sous un couvert forestier (ombre et maintien de l’humidité) puisse sécher convenablement, même au bout de 18 mois !

Séchage naturel

Exemple de plateforme de stockage et de séchage des produits bois chez ONF Molinario : les bois sont préparés en ballots de 1 mètre pour favoriser un séchage plus rapide. Les ballots sont entreposés sur une plateforme bien exposée (sans zone d’ombre) et bien ventilée. Les espaces maintenus entre les piles permettent une ventilation optimale des produits.

LES MÉTHODES DE SÉCHAGE ARTIFICIEL

Pour garantir un produit sec, il est possible également d’avoir recours à un séchoir : l’air est chauffé et ventilé dans des séchoirs à hygrométrie contrôlée. Il existe plusieurs types de séchoirs : séchoir biomasse alimenté par les coproduits issus du processus de production : sciures, écorces, chutes ; séchoir solaire ; récupération de chaleur fatale issue de procédés industriels : méthanisation ou cogénération électrique.

séchage artificiel

Séchoir solaire chez Barraquand et séchage par récupération de chaleur perdue d’une centrale de cogénération chez ONF Bois Bûche Sud Alsace.

séchage artificiel

Récupération de chaleur issue de méthanisation chez EF Bois et séchoir biomasse chez ONF Corbin.

Par ailleurs, le réseau ONF Energie Bois va lancer une nouvelle unité de séchage industrielle bois bûche avec chaudière biomasse au sein de sa filiale Bois Bûche Centre Atlantique à Villedieu-sur Indre lui permettant d’accroître considérablement ses capacités d’approvisionnement en bois sec.

 

Trouver votre distributeur
de Bois bûche

Entrez votre n° de département ci-dessous
pour découvrir le ou les partenaires
près de chez vous

Voir toutes les actualités