Les français plus sensibles aux énergies renouvelables

« 2015 a été une année remarquable pour les énergies renouvelables, et cela dans un contexte pourtant difficile », s’est félicité Jean-Louis Bal, Président du Syndicat des énergies renouvelables (SER).

En effet, le développement des énergies renouvelables en France est indéniable : les centrales solaires ou géothermiques se multiplient et des projets pour récupérer l’énergie marine devraient bientôt voir le jour.

Politique énergétique

Pour notre pays, qui souhaite atteindre une part de 23 % d’énergies renouvelables dans sa consommation finale d’énergie en 2020 (contre 16 % en 2011), ces avancées sont encourageantes et confirment que le développement des énergies renouvelables est devenu un enjeu majeur pour la politique énergétique nationale. Cela contribue au développement durable et la lutte contre le changement climatique, dans la continuité des décisions de la COP 21, imposent de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et d’économiser l’énergie, tout spécialement les énergies fossiles.

Parmi ces énergies, on retrouve le bois énergie qui représente 10,5 Mtep (million de tonnes équivalent pétrole) de la consommation d’énergie en France, soit 4% de la consommation totale d’énergie. A l’horizon 2050, le bois énergie représentera environ 25Mtep/an et son développement devra se faire en parallèle de celui d’appareils performants. Aujourd’hui, le chauffage à bois représente 20% de l’énergie thermique totale consommée.

Dans un sondage OpinionWay pour Qualit’ENR réalisé en janvier 2016, il ressort que les Français adhérent pleinement aux énergies renouvelables. 88% des sondés pensent que ces types d’énergies sont respectueuses de l’environnement, 86% pensent qu’elles favorisent l’indépendance énergétique, et 79% qu’elles permettent de faire des économies.

A la question de savoir quelle filière encourager pour la production de chaleur et d’électricité en France, 73% pensent qu’il faut le faire pour la filière bois énergie. Les énergies fossiles comme le fioul (20%) ou le charbon (16%) arrivent en fin de classement.

En termes de prévisions d’équipement, 26% des sondés envisagent de s’équiper d’au moins un dispositif (+5% par rapport à l’année précédente). Le bois (insert, poêle et/ou chaudière) est au coude à coude avec le solaire thermique (chauffe-eau solaire et/ou système combiné) à 13%.

Trouver votre distributeur
de Bois bûche

Entrez votre n° de département ci-dessous
pour découvrir le ou les partenaires
près de chez vous

Voir toutes les actualités