Les évolutions des prix du bois énergie

Le bois énergie représente près de 50 % des énergies renouvelables consommées en France.
Depuis quelques années, le marché énergétique français a subi de profondes évolutions, et les prix des énergies domestiques ne cessent d’augmenter.
Selon les données du Ministère du Développement Durable et du CEEB, entre le premier trimestre de 2013 et le premier trimestre de 2014 :

  • les prix de l’électricité ont augmenté en moyenne de 6,44 %. C’est l’énergie domestique la plus chère,
  • le gaz propane en citerne, a lui aussi augmenté de 6,39 %,
  • de son côté, le bois énergie a certes également augmenté, mais n’a pas encore retrouvé les niveaux de prix antérieurs (effet tempêtes) : On observe une augmentation de 6,2 % pour le bois bûche en vrac en 50 cm, et selon les statistiques de l’ONF, le bois sur pied a augmenté d’environ 15 %,
  • les prix du gaz naturel ont très légèrement augmenté (0,14 %),
  • enfin, le fioul domestique a vu son prix baissé en moyenne de 5,71 % (effet gaz de schiste).

Évolution du coût des énergies en centimes d’euros TTC /kWh PCI pour un usage en chauffage principal

Indice-hausse-prix-chauffage

Sources : Base Pégase du Ministère du Développement Durable – Propellet France – Avril 2014

Le graphe ci-dessus, affiche les prix mensuels de différentes énergies adaptées pour un usage en chauffage principal. Les prix, indiqués en c€ TTC/kWh (PCI), sont des prix complets (intégrant l’abonnement éventuel).
Le bois énergie reste l’énergie la moins onéreuse ; cependant, la filière subit certaines contraintes :
• Le coût d’achat de la matière première bois est en progression sensible depuis un an, cela s’explique par :

  • les difficultés conjoncturelles d’exploitation en forêt (pluviométrie excessive),
  • la reprise de l’activité économique (scierie, papeterie, panneaux de particules), avec une demande plus soutenue de la part des industriels qui reconstituent leur stock de travail,
  • le développement du bois énergie et la concurrence d’usage avec les débouchés de l’industrie.

• L’augmentation régulière du coût du transport (livraison),
• A cela, il faut ajouter la récente hausse de la TVA à taux intermédiaire, qui est passé de 5,5 % à 7 % en 2012, puis de 7 % à 10 % au 1er janvier 2014.

En conséquence, les fournisseurs de bois de chauffage ont donc été contraints d’augmenter leur prix, particulièrement auprès de leur clientèle de particuliers, afin de répercuter en partie ces différentes hausses de TVA.

De façon générale, les tarifs de bois bûche varient selon plusieurs critères :

  • La région de consommation en fonction notamment de la proximité ou non avec la ressource forestière *, de la présence ou non d’essences recherchées, et des conditions d’exploitation **,
  • La qualité du bois (séché artificiellement ou naturellement, bois mi sec),
  • La taille et le conditionnement des bûches,
  • Les distances de livraison qui impactent les coûts de livraison,
  • Les essences de bois vendus : par exemple, les bois de première catégorie (ex : chêne, hêtre, etc.), plus denses et donc plus énergétiques coûteront plus cher.

* par exemple, en Bretagne, la surface forestière est faible, donc la ressource en bois est rare, d’où des prix plus élevés.
** des massifs forestiers sont moins accessible que d’autres, l’activité n’est pas mécanisable partout.

Pourquoi les prix varient en fonction des régions ?
Le prix d’un stère de bois bûches en vrac diffère selon les régions. C’est une question de relation entre l’offre/proximité des massifs forestiers et la demande des zones de consommation.
Selon le CEEB (Centre d’Etudes de l’Economie du Bois), au 1er trimestre 2014, le prix national (départ producteur) du stère de bois bûche façonné, en vrac, en 50 cm, était de 58 € HT (taux d’humidité inférieur à 20 %), soit une augmentation de 6,2 % par rapport au premier trimestre de 2013, hors impact de la hausse du taux de TVA à taux intermédiaire (7 à 10 %) sur le prix TTC.
Pour illustrer les variations de prix d’une région à l’autre : en septembre 2013, les prix moyens de vente du stère de bois bûche pour la Bretagne était de 75 € TTC (soit 70 € HT), de 68 € TTC (soit 64 € HT) pour le Languedoc. Ces régions ont affiché des prix moyens plus élevés que la moyenne nationale.
En revanche, les régions comme la Basse-Normandie, la Picardie, l’Auvergne, le Centre, la Champagne-Ardenne et la Bourgogne affichaient des tarifs moins élevés que la moyenne nationale.

Trouver votre distributeur
de Bois bûche

Entrez votre n° de département ci-dessous
pour découvrir le ou les partenaires
près de chez vous

Voir toutes les actualités