Le chauffage au bois et les émissions de particules fines

L’hiver dernier, le chauffage au bois a été régulièrement mis en accusation, lors des pics de pollution de particules fines enregistrés à Paris, et dans les principaux centres urbains français. Qu’en est-il vraiment ?

Réalisé dans de mauvaises conditions, le chauffage au bois peut, en effet, émettre des polluants, et plus particulièrement des particules fines qui contribuent à dégrader la qualité de l’air extérieur et qui viennent s’ajouter à d’autres sources de pollution (transports, industrie…).

Les émissions dans l’air varient en fait, en fonction de l’appareil de chauffage au bois, dont votre habitat est équipé, et de la qualité du combustible que vous utilisez. On différencie ainsi, les foyers ouverts et les anciens appareils, plus polluants (avant 1996), des appareils récents (après 1996), et des équipements modernes labellisés Flamme Verte plus performants. Enfin, brûler du bois sec est également un facteur déterminant.

Le schéma ci-dessous compare les différences de performances en matière d’émissions de particules fines, selon le type d’installations de chauffage au bois.

Les anciens appareils sont bien plus émissifs en particules : le taux d’émission de particules fines passe de 2,56 g/kWh pour un foyer ouvert à 0,1 g/kWh pour une chaudière à bûche Flamme Verte 5 étoiles *.

Selon l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME), les émissions de particules fines changent considérablement avec des rendements bien meilleurs des nouveaux appareils de chauffage au bois, d’où l’importance pour l’Agence de renouveler le parc domestique vieillissant.

* Les appareils présentant le label Flamme Verte 4 ou 5 étoiles sont éligibles aux aides financières de l’Etat, notamment les crédits d’impôts développement durable.

Émissions de particules fines bois de chauffage

Quelle solution pour vous ?

Equipez-vous d’un appareil performant (appareil labellisé Flamme Verte 5 étoiles ou équivalent, qui limite les émissions de particules fines dans l’air extérieur à moins de 125 mg/m3).

Soignez votre installation : entretenez régulièrement votre appareil, et pensez tous les ans au ramonage.

Utilisez du bois de chauffage sec (dont le taux d’humidité < 25 %) et propre, exempt de produits chimiques.

Trouver votre distributeur
de Bois bûche

Entrez votre n° de département ci-dessous
pour découvrir le ou les partenaires
près de chez vous

Voir toutes les actualités