Le ramonage de votre appareil de chauffage

Le ramonage de votre appareil de chauffage

⚠ Ne reproduisez pas cela chez vous : harnachez-vous !

À savoir : Le ramonage de votre appareil de chauffage est obligatoire.

Il est imposé par le règlement sanitaire départemental qui est établi par le préfet et qui est applicable à toutes les communes du département.

Le ramonage doit être confié à un professionnel certifié, deux fois par an, dont une pendant la période de chauffe. Ces deux ramonages doivent également être couplés à un entretien annuel de votre appareil de chauffage, là aussi, réalisé par un professionnel qualifié.

Pourquoi ramoner votre appareil ?

Le ramonage sert à vérifier que le conduit d’évacuation des fumées n’est pas obstrué et à évaluer la quantité et la qualité de la suie présente dans l’appareil. Un « goudronnage » ou bistrage du conduit peut malheureusement parfois être observé par le ramoneur. Cela est provoqué entre autres, par l’usage d’un bois vert (combustion non parfaite) et est très préjudiciable pour votre installation. La première des précautions pour préserver la longévité de votre poêle à bois est de l’alimenter avec du bois sec (<23% d’humidité). L’utilisation d’un bois humide aura tendance à encrasser plus vite le corps de chauffe et le conduit de votre poêle à bois.

Le bistre peut également provenir de la qualité du tirage, de la quantité d’air frais ou du refroidissement important de la fumée.

Le ramonage a un rôle de prévention dans les risques de départs de feu de cheminée et d’intoxication provoquée par l’inhalation de fumée. C’est pourquoi, il doit être réalisé par un professionnel qualifié et qu’il est indispensable pour votre sécurité et celle de vos proches.

En plus du caractère sécuritaire, le ramonage vous permet de faire des économies et d’allonger la durée de vie de votre installation de chauffage au bois. En effet, un conduit désobstrué permet un meilleur tirage et donc, de meilleures performances de chauffe.

Le non-respect de cette obligation peut vous exposer à une amende de troisième classe pouvant aller jusqu’à 450€, ainsi qu’à une réduction des indemnités d’assurance en cas de sinistre. L’attestation de ramonage délivrée par le professionnel qualifié est donc à conserver soigneusement, il s’agit d’une pièce justificative à présenter à votre assureur en cas d’incendie. N’oubliez pas de vérifier lorsque vous commanderez votre prestation de ramonage, de faire préciser que l’intervenant a bien les habilitations.

Quel est le prix d’un ramonage ?

Le ramonage peut coûter entre 40€ et 80€. Son prix varie selon la taille de la cheminée, l’état des conduits, les frais de déplacement et la région concernée. Il est souvent plus cher dans les grandes agglomérations.

Sauf mention contraire, le ramonage est à la charge de l’occupant des lieux et utilisateur de l’appareil de chauffage. Ce qui veut dire si vous êtes locataire, le ramonage est à votre charge. Vous devez posséder une autorisation d’utilisation (généralement stipulée dans le contrat) notamment quand il s’agit d’un foyer ouvert. N’utilisez pas une cheminée qui aurait été condamnée sans autorisation de votre propriétaire.

Le propriétaire doit néanmoins veiller au bon état de l’appareil.

Pour en savoir plus sur l’entretien de votre poêle, consultez notre article Comment entretenir son poêle à bois ?

 

 

Trouver votre distributeur
de Bois bûche

Entrez votre n° de département ci-dessous
pour découvrir le ou les partenaires
près de chez vous

Voir tous les conseils pratiques